Comment échanger 50 millions dans un ETF?

Felix Niederer09.06.2022

Nous choisissons exclusivement des ETF liquides avec de faibles écarts entre les cours acheteur et vendeur. Mais comment procédons-nous lorsque nous devons négocier un montant élevé en bourse en une seule fois?

Chez True Wealth, nous mettons tout en œuvre pour utiliser le meilleur instrument d'investissement pour chaque classe d'actifs. Qu'il s'agisse d'actions suisses de premier ordre, d'obligations protégées contre l'inflation, de petites capitalisations américaines, de métaux précieux, d'obligations d'entreprises, d'actions immobilières, d'obligations à haut rendement ou de participation à des actions sur les marchés émergents, nous voulons toujours utiliser l’ETF le meilleur et le plus efficace.

Mais que faire si la situation change et qu'un nouvel ETF est un peu meilleur?

Combien coûte un remplacement?

Remplacer un ETF signifie généralement vendre l'ETF existant et acheter le nouveau avec le produit de la vente. Mais cela entraîne trois types de frais de transaction: Premièrement, les courtages versés aux courtiers en titres – chez True Wealth, ils sont inclus, nous les prenons en charge pour vous (pour plus d’informations voir nos frais). Deuxièmement, outre les banques d'investissement, le fisc suisse prélève également son tribut et exige un pourcentage du volume négocié (0.075% pour les ETF suisses et 0.15% pour les ETF étrangers) à chaque achat ou vente de titres comme les ETF. Troisièmement, de manière un peu cachée, mais souvent le facteur de coût le plus important, les actions et les ETF affichent un écart entre l'offre et la demande qui, dans de nombreux cas, dépasse plusieurs fois les frais de courtage.

En cas de changement d'instrument de placement, les avantages doivent l'emporter sur les coûts! C'est pourquoi nous ne changeons pas d'ETF tous les mois – souvent, deux ou trois fournisseurs d'ETF se livrent une course au coude à coude sur une longue période pour obtenir les meilleures conditions pour une classe d'actifs.

Actions américaines: Une course au coude à coude

Pour l'une des classes d'actifs les plus importantes, à savoir les actions américaines, nous sommes récemment parvenus à la conclusion qu'un changement d'instrument d'investissement valait la peine pour nos clients, surtout s'il est possible de réduire l'écart entre le prix d’achat et de vente lors de cet échange.

Ce qu'il faut savoir sur les actions américaines: Les ETF domiciliés en Europe perdent une partie des dividendes distribués par les actions détenues dans le fonds. À l'instar de l'impôt anticipé fédéral, le fisc américain retient également un impôt anticipé pouvant aller jusqu'à 30% sur les dividendes d'actions. Ainsi, selon la convention de double imposition (CDI) conclue avec les États-Unis, une partie du rendement des dividendes échappe à l'ETF. L'une des CDI avec les États-Unis les plus avantageuses pour les ETF est actuellement celle de l'Irlande, car les ETF domiciliés en Irlande bénéficient d'un barème réduit d'impôt à la source de 15 au lieu de 30%. A titre d'illustration, pour un rendement du dividende typique de 2%, cet avantage fiscal procure aux ETF domiciliés en Irlande un avantage de rendement annuel de 0.30% (2% x 15%).

Outre cet effet fiscal, d'autres facteurs sont également déterminants, notamment des frais de gestion bas, c'est-à-dire le TER (Total Expense Ratio), une bonne liquidité de l'ETF, ainsi que la manière dont l'ETF reproduit l'indice. Un indicateur de la liquidité future d'un ETF est son volume total. Plus il est important, mieux c'est.

L'ETF de Xtrackers que nous avons choisi obtient de meilleurs résultats sur tous ces points, comme illustré dans le tableau ci-dessous:

En comparaison historique, le nouvel ETF s'en sort également légèrement mieux:

Trade d'échange professionnel de la NAV

C'est pour cette raison nous avons décidé de remplacer l'ETF existant. Mais comment faire? Dans l'ensemble de nos portefeuilles clients, nous avions environ 50 millions de dollars américains investis dans cet instrument. Simplement vendre l'ETF en bourse et acheter le nouveau aurait élargi l'écart entre l'offre et la demande au détriment de nos clients. Cette méthode n’est donc pas entrée en ligne de compte pour nous.

C'est pourquoi nous avons choisi une autre voie et nous nous sommes adressés à ce que l'on appelle les participants autorisés (PA). Les PA sont des teneurs de marché spéciaux qui, d'une part, garantissent un minimum de liquidité en bourse pour les ETF dont ils ont la charge et, d'autre part, veillent à ce que le prix des ETF ne s'écarte jamais trop de leur valeur intrinsèque. La valeur intrinsèque est obtenue par les titres effectivement détenus par l'ETF, on parle de NAV (net asset value).

À cette fin, les PA peuvent faire créer de nouvelles parts ou racheter des parts auprès du producteur de l'ETF, d'où le nom de participant autorisé. Par exemple, si le prix négocié d'un ETF est supérieur à sa valeur intrinsèque, le PA commande de nouvelles parts au producteur de l'ETF et les vend sur le marché. Dans le cas inverse, si le prix de marché de l'ETF est inférieur à sa valeur intrinsèque, le PA achète des parts de l'ETF sur le marché et les restitue au producteur de l'ETF. Dans les deux cas, il en résulte un petit bénéfice pour le PA qui le compense pour le risque que le marché puisse parfois évoluer contre lui à court terme.

Dans le cadre de cette opération quotidienne pour les PA, ceux-ci peuvent souscrire des parts de l'ETF auprès des producteurs d'ETF contre de l'argent, ou restituer des parts d'ETF contre un paiement en espèces correspondant, de manière similaire à une souscription ou à un rachat auprès d'un fonds de placement.

Au lieu de payer les parts d'ETF avec de l'argent, les PA peuvent aussi payer les parts d'ETF avec un panier de titres approprié auprès du producteur d'ETF ou se faire indemniser pour la restitution des parts d'ETF.

C'est précisément cette capacité qui permet au PA de déballer en quelque sorte les actions américaines de notre ancien ETF et de nous les restituer sous la forme d'un ETF plus efficace.

Une telle transaction d'ETF contre ETF est appelée NAV-Switch-Trade, car le rapport d'échange n'est pas fixé par les prix des ETF, mais par le rapport des valeurs intrinsèques (NAV) des deux ETF. Ce type de transaction est possible à partir d'un volume de dizaines de millions de dollars.

Avantages pour nos clients

Cette procédure de trade d'échange de la NAV présente des avantages tangibles pour vous en tant que cliente ou client: Non seulement nous avons pu éviter d'élargir les écarts entre l'offre et la demande en raison de la taille de la transaction (environ 50 millions de dollars) et de générer ainsi des pertes de transaction douloureuses. Cette transaction n'a jamais entraîné de risque de marché pour le PA, c'est pourquoi nous avons pu mettre en œuvre l'échange d'ETF sans aucun écart entre les cours acheteur et vendeur pour nos clients. Un autre avantage était que l'échange était également exempt de risque de marché pour vous en tant qu'investisseur: Il n'y a jamais eu une seconde où l'ancien ETF aurait été vendu avant que le nouveau ne soit acheté, ou inversement.

Conclusion: En tant que gestionnaires de fortune, nous disposons de moyens auxquels les investisseurs privés n'ont généralement pas accès. Nous pouvons ainsi échanger des titres de manière efficace, parfois même sans frais de spread, c'est-à-dire sans écart entre l'offre et la demande. Il nous tient à cœur de tirer le meilleur parti possible pour nos clients.

Nous serions ravis de pouvoir bientôt faire plus pour vous!

Notes

  • True Wealth ne fournit pas de conseils fiscaux.
  • Concernant la sélection d'ETF: Nous préférons la réplication physique avec des titres réels à la réplication synthétique par le biais d'un contrat dérivé. C'est pourquoi nous n'utilisions pas d'ETF portant le label Xtracker auparavant, mais cela a changé depuis que les ETF Xtracker sont de plus en plus proposés avec une réplication physique.
  • Nous avons procédé au remplacement d'un ETF décrit ci-dessus fin novembre 2021 dans les portefeuilles clients avec notre univers de placement global. Par la suite, nous avons également procédé à un échange similaire dans notre univers de placement durable, le volume étant toutefois un peu plus faible; dans ce cas également, l'écart entre la valeur d'achat et la valeur de vente du switch trade de la NAV était très faible (0.02%).
Clause de non-responsabilité: Nous avons apporté le plus grand soin au contenu de cet article. Néanmoins, nous ne pouvons exclure la possibilité d'erreurs. La validité du contenu est limitée au moment de la publication.

A propos de l'auteur

author
Felix Niederer

Fondateur et CEO de True Wealth. Après avoir obtenu son diplôme de physicien à l'École polytechnique fédérale (EPFZ), Felix a d'abord passé plusieurs années dans l'industrie suisse, puis quatre ans dans une grande compagnie de réassurance, dans la gestion de portefeuille et la modélisation des risques.

Laptop

Prêt à investir?

Ouvrir un compte

Vous ne savez pas par où commencer? Ouvrez un compte test maintenant et convertissez-le en compte réel plus tard.

Ouvrir un compte de test
Phone